Pourquoi le « Dry January » peine à s’imposer en France ?

Tendance du mois de janvier venue tout droit des pays anglo-saxons, le « Dry January », que l’on pourrait traduire par « janvier sec » ou « mois sans alcool » bat des records de popularité chez nos voisins britanniques. En revanche, elle ne semble pas réussir à mobiliser les foules en France. Quelles sont les raisons de ce désaveu ? 

Après les excès des fêtes de fin d’année, le mois de janvier est l’occasion idéale de ralentir sa consommation d’alcool. Pourtant, l’engouement suscité par cette initiative est loin d’être spectaculaire dans l’hexagone, en dépit des recommandations faites par les associations d’addictologues. Le gouvernement, qui avait pourtant proposé d’importer le concept en France, s’est finalement rétracté début janvier. En cause, la force de frappe du lobby viticole, la peur d’une dérive hygiéniste ou la volonté de défendre la patrimoine culturel français? 

L’intégralité de l’analyse de Marie Grillet, responsable communication santé et social, à retrouver sur le Huffington Post. 

Lire l'article